adplus-dvertising
World

Birmanie : Aung San Suu Kyi transférée de sa résidence surveillée vers une prison de la capitale

8c47d4cffd7d30e181715cddba7129da

La junte birmane a annonc√©, jeudi, avoir proc√©d√© au transfert de l’ex-dirigeante destitu√©e Aung San Suu Kyi vers un complexe p√©nitentiaire de Naypyidaw, dans lequel elle sera plac√©e √† l’isolement. La laur√©ate du prix Nobel, √Ęg√©e de 77 ans √©tait jusqu’ici plac√©e en r√©sidence surveill√©e.

L’ex-dirigeante birmane destitu√©e Aung San Suu Kyi¬†a quitt√© sa r√©sidence surveill√©e pour √™tre plac√©e √† l’isolement dans un complexe p√©nitentiaire de Naypyidaw, la capitale construite par les militaires, a annonc√© jeudi la junte au pouvoir.

“Conform√©ment aux lois p√©nales [‚Ķ], elle est maintenue √† l’isolement en prison”, a d√©clar√© Zaw Min Tun, un porte-parole de la junte, dans un communiqu√©.

Depuis son √©viction lors d’un coup d’√Čtat l’ann√©e derni√®re, Aung San Suu Kyi √©tait assign√©e √† r√©sidence dans un lieu tenu secret √† Naypyidaw, accompagn√©e de plusieurs employ√©s de maison et de son chien, selon des sources proches du dossier.

La laur√©ate du prix Nobel, √Ęg√©e de 77 ans, n’√©tait sortie que pour assister aux audiences de son proc√®s-fleuve o√Ļ elle risque, au total, des dizaines d’ann√©es de prison.

Mercredi, Aung San Suu Kyi a √©t√© “transf√©r√©e en prison”, a indiqu√© √† l’AFP une source proche du dossier.

Son personnel et son chien ne l’ont pas accompagn√©e, a pr√©cis√© la source, ajoutant que la s√©curit√© autour de l’enceinte de la prison √©tait “plus stricte qu’avant”.

“Elle agit comme avant et garde le moral [‚Ķ]. Elle a l’habitude d’affronter calmement tout type de situation”, a d√©clar√© jeudi √† l’AFP une source proche du dossier.

“Ils tentent de l’intimider”

“Ce que nous voyons, c’est que la junte en Birmanie se dirige vers une phase beaucoup plus punitive √† l’√©gard d’Aung San Suu Kyi”, a d√©clar√© Phil Robertson, directeur adjoint pour l’Asie de l’ONG Human Rights Watch. “Ils tentent manifestement de l’intimider, elle et ses partisans.”

Mardi, une source proche du dossier avait d√©clar√© que les futures audiences des proc√®s d’Aung San Suu Kyi auraient lieu dans la prison de Naypyidaw.

Sous le r√©gime d’une junte pr√©c√©dente, elle a pass√© de longues ann√©es en r√©sidence surveill√©e dans sa propri√©t√© familiale de Rangoun, la plus grande ville de Birmanie.

Dans le cadre de sa détention actuelle, ses liens avec le monde extérieur se limitent à de brèves rencontres avec ses avocats avant les audiences.

Les audiences, qui se tenaient jusqu’ici dans un complexe municipal de la capitale Naypyidaw, vont se poursuivre dans “le tout nouveau tribunal sp√©cial construit au sein de la prison de la ville”, a d√©clar√© cette source, sans plus de pr√©cisions.

De nombreux observateurs internationaux d√©noncent ce proc√®s-fleuve, uniquement motiv√©, selon eux, par des consid√©rations politiques, pour exclure d√©finitivement du pouvoir la fille du h√©ros de l’ind√©pendance, grande gagnante des √©lections de 2015 et de 2020.

Fin mai, des proches de l’ex-dirigeante ont d√©pos√© une plainte contre la junte aupr√®s d’un groupe de travail de l’ONU, pour d√©noncer son “kidnapping judiciaire”.

Son procès se tient à huis clos, ses avocats ayant interdiction de parler à la presse et aux organisations internationales.

Le coup d’√Čtat a fait plonger le pays dans le chaos. Pr√®s de 2¬†000 civils ont √©t√© tu√©s par les forces de s√©curit√© et plus de 14 000 arr√™t√©s, d’apr√®s une ONG locale.

Un procès à huis clos 

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 reste une figure très populaire en Birmanie, même si son image internationale a été écornée par son incapacité à défendre la minorité musulmane des Rohingyas, victimes de discriminations et de graves exactions.

Mais elle a totalement disparu des radars depuis son arrestation, n’apparaissant que sur de rares clich√©s pris par les m√©dias d’√Čtat au tribunal.

Elle a d√©j√† √©t√© reconnue coupable de corruption, d’incitation √† la violence, de violation des r√®gles sanitaires li√©es au Covid-19 ainsi que d’infraction √† la loi sur les t√©l√©communications et un tribunal l’a condamn√©e √† onze ans de prison.

Aung San Suu Kyi a eu 77 ans dimanche. Lundi, elle a apport√© un g√Ęteau d’anniversaire qu’elle a mang√© avec ses avocats avant l’audience du tribunal, d’apr√®s la source proche du dossier.

 

Avec AFP

WATCH NOW

DOWNLOAD NOW

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button